DVD 1 + 1 = 0 UNE TRÈS COURTE LEÇON de Tadeusz Kantor

DVD 1 + 1 = 0 UNE TRÈS COURTE LEÇON de Tadeusz Kantor
Réalisation
Marie VAYSSIERE et Stéphane NOTA
Co-édition
Institut International de la Marionnette
Parution
Avril 2013
Prix
18€

Le film revient sur les traces précieuses d'une aventure théâtrale unique : un atelier de formation dirigé par le grand metteur en scène polonais Tadeusz Kantor (1915-1990), atelier qui eut lieu du 16 août au 10 septembre 1988 à l'Institut International de la Marionnette à Charleville-Mézières (France).

Contexte

Margareta Niculescu, qui a dirigé l'Institut International de la Marionnette et fondé en 1987 l'Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette, a orienté la politique de l'école à partir d'une conviction profonde : la seule manière de transmettre ou d'enseigner le théâtre est de mettre les jeunes en contact avec des maîtres, pour voir au plus près de grands artistes en train de réaliser leur œuvre. Son admiration sans réserve pour le travail théâtral et plastique de Tadeusz Kantor l'a encouragée à obtenir du Maître qu'il accepte de mener un atelier à l'Institut.

Ce fut donc du 16 août au 10 septembre 1988 que l'Institut International de la Marionnette reçut Tadeusz Kantor. Ce temps de partage inestimable devait mener à la création de ce que Kantor appelait un Cricotage (jeu de mots avec le nom de la compagnie de théâtre de Kantor : le Cricot 2), désignant un très court spectacle, un essai.

"Une très courte leçon" n'a été joué qu'une seule fois, pour quelques chanceux, le 10 septembre 1988 à Charleville-Mézières.

Fort heureusement, un photographe fut présent sur toute la période. Une équipe vidéo sollicitée par l'Institut International de la Marionnette a enregistré une partie de l'atelier, ainsi que le spectacle final. Ces images vidéo ont été filmées durant la dernière partie du stage.

Parallèlement, Marie Vayssière, qui faisait partie du groupe des vingt stagiaires, a tenu durant les quatre semaines de cette rencontre un cahier, sorte de journal de bord dans lequel elle a relevé, au jour le jour et d'une façon très détaillée, toutes les indications et les réflexions de Tadeusz Kantor pendant la construction du spectacle. Elle y a aussi noté ses propres questions en tant que participante à cet atelier et les réponses ou précisions apportées par Kantor.

Une vaste documentation iconographique couvrant toute la période de travail (dessins et écrits de Tadeusz Kantor) vient enrichir le film, grâce aux archives de la Cricoteka, centre de documentation de l'œuvre de Tadeusz Kantor à Cracovie.

Note des auteurs

Le film revient sur les traces précieuses d'une aventure théâtrale unique : un atelier de formation dirigé par le grand metteur en scène polonais Tadeusz Kantor (1915-1990), atelier qui eut lieu du 16 août au 10 septembre 1988 à l'Institut International de la Marionnette à Charleville-Mézières (France).
Tadeusz Kantor anima un stage de quatre semaines auquel participait une vingtaine de stagiaires français et étrangers, pour la plupart acteurs et marionnettistes.
Kantor immédiatement orienta son atelier sur la construction d'un court spectacle, un essai qu'il intitula : "Une très courte leçon".
Il instaura entre lui et les stagiaires un mouvement d'échange, une sorte de va-et-vient.

C'est cette fermentation dans ses évolutions et ses alternances qui est ici approchée au plus près. En ce sens on peut dire que ce film retrace avant tout l'histoire d'un maître au travail.

Rassemblées une vingtaine d'années après le stage, les archives
iconographiques et les vidéos ainsi que les notes du cahier d'une des stagiaires, Marie Vayssière, nous aident à mieux comprendre comment, à travers cet atelier, Tadeusz Kantor a pu transmettre sa conception du théâtre.

La radicalité, la prise de risque si chères et propres à Kantor sont -
elles transmissibles ? La force et l'intensité de ce temps partagé avec Tadeusz Kantor furent-elles de l'ordre d'un enseignement ?

À travers ce document Kantor révèle une pensée et dessine des perspectives sur l'esthétique et l'éthique du métier, perspectives qui s'inscrivent dans l'histoire du théâtre d'aujourd'hui.