Histoire

L'histoire de l'Institut International de la Marionnette

L'histoire de l'Institut International de la Marionnette et de son école est intimement liée à celles de Jacques Félix (1923-2006) et de Margareta Niculecu (1926-2018).

La découverte de l'art de la marionnette dans le cadre du scoutisme conduira Jacques Félix à créer en 1948, avec quelques amis, l'association des Petits Comédiens de Chiffons, en référence aux marionnettes de tissus utilisées dans les spectacles de cette compagnie.
Dès 1961 s'organise le premier festival, qui accueille une quinzaine de compagnies, avec également la tenue de la deuxième édition du congrès national du syndicat des guignolistes et marionnettistes français.
En 1972, la ville de Charleville-Mézières est retenue pour accueillir le XIème congrès de l'UNIMA (Union Internationale de la Marionnette). C'est un véritable succès, et c'est à ce moment-là que naît l'idée d'un Festival International des Théâtres de Marionnettes, devenu Mondial...

La marionnette est ainsi consacrée à Charleville-Mézières, mais un lieu permanent fait toujours défaut. Jacques Félix, Président de l'association des Petits Comédiens de Chiffons et Président fondateur du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, également Secrétaire Général de l'UNIMA (Union Internationale de la Marionnette) - il en sera le Secrétaire Général de 1980 à 2000 - soutenu par les collectivités territoriales et le ministère de la Culture, va alors porter, avec toute l'énergie qu'on lui connaît, le projet de création de l'Institut. L'Institut International de la Marionnette voit le jour en 1981 et s'installe au cœur de la ville.

La marionnette avait enfin un lieu. Il restait à professionnaliser le métier de marionnettiste par un enseignement spécifique. Pour y remédier, l'ESNAM (École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette) sera créée en 1987 grâce aux efforts conjugués de Jacques Félix et Margareta Niculescu, fondatrice et alors Présidente de la Commission Formation professionnelle de l'UNIMA. Margareta Niculescu sera la directrice de l'ESNAM jusqu'en 1998. Une pédagogie innovante s'invente autour de la notion d'acteur-marionnettiste, prenant en compte toutes les évolutions du théâtre de marionnette contemporain. Les Editions de l'IIM voient le jour en 1988 et la Villa d'Aubilly, résidence pour chercheurs et créateurs, est inaugurée en 1996.

L'Institut porte le Portail des arts de la marionnette initié en 2008 dans le cadre de l'appel à projets du Ministère de la culture et de la communication pour la numérisation du patrimoine et de la création contemporaine.

Pour consolider ses missions originelles autour de la recherche, l'Institut international de la marionnette structure, en 2012, ses activités documentaires, scientifiques et éditoriales autour d'un pôle Recherche et documentation. En mai 2016, la Chaire d'innovation ICiMa, Cirque et Marionnette est lancée. Portée par l'Institut International de la Marionnette et le Centre national des arts du cirque, elle vise à constituer en région un pôle d'expertise de compétence, dans différents domaines : usages innovants de matériaux, geste et prévention des risques dans le spectacle vivant, valorisation du patrimoine et médiation, apport de la créativité du spectacle vivant à la recherche appliquée, développement de nouvelles synergies économiques et sociales durables.

En septembre 2017, les étudiants de l'ESNAM - qui délivre le DNSPC spécialité acteur-marionnettiste depuis 2016 - font leur rentrée dans un nouveau bâtiment entièrement pensé pour la formation aux arts de la marionnette.

De la volonté et beaucoup d'audace sont aujourd'hui récompensées. L'Institut International de la Marionnette, lieu unique en France et dans le monde par l'ensemble de ses activités, s'affirme en effet plus que jamais comme le pôle de référence des arts de la marionnette dans les domaines de la recherche et de la formation.