Édito de Philippe Sidre

S'ADAPTER

Comment faire pour qu’une marionnette ne transmette pas le virus ? C’est une question qui occupe actuellement nos esprits.

Au-delà de cette boutade un peu facile, comme la plupart d’entre nous, il a fallu s’accommoder...

Bien que cette situation paradoxale entre une pratique artistique synonyme de partage et de convivialité et l’obligation faite de nous conformer à un protocole réducteur de libertés nous interroge, il nous faut indéniablement nous adapter et rester inventif. Le maître mot est la protection de la vie de chacune et chacun. Merci au passage aux services du Ministère de la Culture et des collectivités locales et territoriales pour leur accompagnement à y voir plus clair.

Après six mois de fermeture de l’ESNAM, nous étions heureux (même masqués) de nous retrouver pour accueillir les quatorze étudiant.e.s de la 12e promotion qui entament leur troisième et dernière année, cette rentrée s’étant invitée un mois plus tôt que d’ordinaire.

Cette situation n’empêche nullement l’équipe de l’Institut d’avancer en imaginant des projets à l’aube des festivités des 40 ans de l’établissement dont nous vous dévoilerons bientôt le programme.

Quelques bonnes nouvelles sont aussi tombées cet été avec l’accréditation du Ministère de la Culture (pour 5 ans) permettant de délivrer le DNSP de comédien spécialité acteur-marionnettiste, le rafraîchissement des bureaux de l’administration Place Churchill, l’aménagement d’un local à l’ESNAM pour les marionnettes pédagogiques, l’installation d’un instrumentarium digne de ce nom, la préfiguration d’un partenariat avec le CNRS pour la Chaire ICiMa et de nombreux petits aménagements facilitant la poursuite de nos missions au service des arts de la marionnette.

Cette rentrée voit aussi l’arrivée d’un nouveau directeur à la tête du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, Pierre-Yves Charlois que nous serons très heureux d’accueillir. L’occasion de saluer le travail exceptionnel réalisé par Anne-Françoise Cabanis à qui nous souhaitons un repos et une retraite bien mérités.

Enfin, nous serons enchantés de vous retrouver au mois de décembre pour les premières créations solos des étudiant.e.s de la 12e promotion.

En attendant, n’hésitez pas à consulter notre site internet, bientôt proposé en version anglaise, et à visionner depuis votre canapé Les trésors du grenier du Centre de Doc, activité garantie sans Covid-19.

Nous avons hâte de vous retrouver en bonne santé, masqués ou non.

Philippe Sidre, directeur de l’Institut International de la Marionnette
(18 septembre 2020)